S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par JEAN-PAUL

 

Silver tree (The) (Lisa Gerrard)

note: 5Et si... (part.2) JEAN-PAUL - 12 février 2018

... c'était vraiment elle la plus belle voix au monde ???

Chant byzantin (Soeur Marie Keyrouz)

note: 5Et si... JEAN-PAUL - 10 février 2018

... c'était, tout simplement, le plus beau chant au monde ?

Nevermind (Nirvana)

note: 5Grunge for ever ! JEAN-PAUL - 10 février 2018

C'était dans le 90'... L'album que j'ai découvert et écouté en boucle lors d'un voyage d'étude en Angleterre...

Mezmerize (System of a Down)

note: 5C'est hard, pop, punk mais aussi... JEAN-PAUL - 10 février 2018

Tellement Prog !
Si !!!!
Ca peut choquer d'écrire cela, je sais, mais voilà, c'est tellement vrai !!!

Trespass (Genesis)

note: 5Rien que pour... JEAN-PAUL - 29 janvier 2018

... les cris de "The knife" !
<3 <3 <3

Nursery cryme (Genesis)

note: 5Le meilleur album des "papes" JEAN-PAUL - 29 janvier 2018

Et le morceau majeur de ces prêtes (^^, du prog 70") est incontestablement "The musical box" ! <3

Red (King Crimson)

note: 5Red is dead JEAN-PAUL - 29 janvier 2018

Le dernier album d'une période du groupe.
Une période "sombre" (le Punk pointe son nez)
Et le titre majeur de cet album dont Kurt Cobain s'est influencé (entre autres) est "Starless"
L'un des plus SPLENDIDE morceau du groupe !
Le plus sublime morceau de rock-prog du monde ?
Réponse: OUI !

Koyaanisqatsi, la prophétie (Godfrey Reggio)

note: 3Philip Glass ou l'éternel recommencement... JEAN-PAUL - 23 janvier 2018

C'est bien parce que j'adore l’œuvre hypnotique/répétitive de Philip Glass que je ne me suis pas endormi devant ce "documentaire" expérimental.
Alors ok, cela a certainement du sens, mais franchement à regarder, même en version restaurée, v'là la vieillesse !
A remettre dans le contexte...
(La composition de PG reste une merveille ! <3)

vague (La) (Todd Strasser)

note: 4Le fascisme, c'est maintenant ! JEAN-PAUL - 23 janvier 2018

Un court roman tiré d'une histoire vraie sur l'ascension d'une petite dictature au sein d'une école.
Très facile à lire.
N'empêche, je crains, qu'aujourd'hui, il soit désuète vu sa fin simpliste et beaucoup trop "happy end".
Le radicalisme actuel est beaucoup plus complexe...
Indispensable tout de même vu que c'est la base pour percevoir le fascisme naissant.

Islands (Mike Oldfield)

note: 3Bien... JEAN-PAUL - 17 janvier 2018

Je donne 3 étoiles parce que je suis fan de "Miki" et que j’apprécie Kevin Ayers, mais franchement, cet album ne vaut pas grand chose...

Discovery (Mike Oldfield)

note: 5Pop et prog JEAN-PAUL - 17 janvier 2018

Sans aucun doute le meilleur album de chansons du maitre. <3

Tubular bells (Mike Oldfield)

note: 5La base Oldfieldienne JEAN-PAUL - 30 décembre 2017

Cet album est un exorcisme.
Point !
:-)

Amarok (Mike Oldfield)

note: 5"F*** off RB" JEAN-PAUL - 30 décembre 2017

Album né d'un conflit avec le big boss de Virgin à qui sa boîte doit tout à Mike Oldfield (l'éternel "jeune prodige" de 18 ans) avec "Tubular bells", l'oeuvre névrotique qui deviendra par la suite l'obsession du compositeur multi-instrumentiste...

"Amarok" est avant tout un long morceau (60 minutes !) de rebellion vis-à-vis du fameux Richard Branson, l'homme qui voulait qu'Oldfield fasse absolument du commercial écoutable en radio...

L'idée de génie du maitre est d'abord de faire une intro tellement "grinçante" qu'une personne voulant découvrir cet album dans les (défunts) magasins Virgin ne pouvait qu'être rebuté par la chose. Impossible, à la première écoute, de retenir une mélodie (sauf pour le final multiple Africain et répétitif). Et pourtant, oui, cet l'album l'est, mélodique, mais ça part tellement rapidement dans tous les sens, de manière destructurée, que l'auditeur doit vraiment faire un effort.

Un album destabilisant qui force à le réécouter encore et encore.
Cependant y'a une contre indication: " HEALTH WARNING – This record could be hazardous to the health of cloth-eared nincompoops. If you suffer from this condition, consult your Doctor immediately "
Un chef d'oeuvre anticonformiste.
Vous êtes prévenu !

PS: Le "F*** off RB" est un message caché (pas très longtemps, et pourtant les réseaux sociaux à l'époque étaient inexistants !) en morse dans l'album.

Big blue desert (Speed Caravan)

note: 5Sable chaud et ouragan JEAN-PAUL - 30 décembre 2017

Un voyage surprenant (majoritairement) instrumental. Metal, électronique, musique arabisante, (rares) chants sénégalais ou marocains.
Speed caravan passe, les frontières trépassent !

Retour Haut