Coups de coeur

 

Inconnu à cette adresse (Kathrine Kressmann Taylor)

note: 3Terribles échanges ISABELLE - 17 août 2018

Terribles échanges entre deux amis l'un installe aux États-Unis et l'autre en Allemagne. A travers cette correspondance, on assiste â la montée du nazisme.

Théorème vivant (Cédric Villani)

note: 5Un extraterrestre comme tout le monde Telma - 15 août 2018

Il ne faut pas avoir peur du titre même si les mathématiques ne sont pas votre tasse de thé. Cédric VILLANI a eu la gentillesse de nous faire partager sa vie le temps de l’élaboration de la démonstration qui lui a valu l’attribution de la médaille Fields. M VILLANI est tout simplement incroyablement intelligent et on ne peut être qu’humble face à un extraterrestre comme lui !

Entre ciel et terre (Jon Kalman Stefansson)

note: 5Un rare moment de lecture Telma - 15 août 2018

Ne commencer pas ce livre si vous n’avez pas quelques heures devant vous car vous n’arriverez pas à vous en détacher tant le texte est beau. Un pur moment de plaisir.

Theeb, la naissance d'un chef (Naji Abu Nowar)

note: 5Très beau film Telma - 12 août 2018

Une histoire qui se déroule à un rythme lent, avec de l’action et des paysages magnifiques. Tous les ingrédients sont là pour faire un très bon film.

Visite de la fanfare (la) (Eran Kolirin)

note: 5Un véritable bijou Telma - 12 août 2018

« La visite de la Fanfare » est une merveille de finesse et d’humour. A voir absolument.

Ce qu'il advint du sauvage blanc (François Garde)

note: 5A la manière d'un roman à la DUMAS Telma - 12 août 2018

François Garde a retracé l’ambiance des curiosités que l’on aimait exposer à l’époque des grades expéditions. En s’inspirant d’une histoire vraie l’auteur nous livre un roman qui se dévore. On peut rester sur sa fin et douter de certaines descriptions. Mais finalement cela n’enlève rien au livre qui est sensé relater l’histoire du temps où elle se passe (c'est-à-dire à une époque où l’on s’attachait davantage au curieux qu’à la vérité scientifique).

Epépé (Ferenc Karinthy)

note: 4Vous avez dit « Epépé ? » Telma - 12 août 2018

Le héros polyglotte ne comprend rien dans cette ville où il arrive. Tout est étrange et aucun repère ne lui permet de se raccrocher à une langue connue. Budaï, le personnage du roman, se débat pour survivre. Finalement, il prendra part à une révolte, trouvera un mince espoir d’échapper à sa situation d’isolé social et de regagner son pays.
Ce n’est sans doute pas un hasard que ce roman est été écrit par un Hongrois.
Ferenc Karinthy s’est certainement inspiré de l’histoire de son propre pays qui en 1956 a perdu son autonomie. L’envahisseur ne parlait pas le Hongrois et a imposé sa tutelle politique!