Partager "Arte VOD - Médiathèque Numérique - Streaming vidéo" sur facebookPartager "Arte VOD - Médiathèque Numérique - Streaming vidéo" sur twitterLien permanent

Jeanne Moreau : une icône du cinéma français


Jeanne Moreau, actrice et comédienne a disparu à l'âge de 89 ans. Elle a tourné dans plus de 130 films, parmi lesquels des œuvres emblématiques comme Ascenseur pour l'échafaud, Jules et Jim, Le Journal d'une femme de chambre, ou plus récemment Gebo et l’ombre...65 ans d’une carrière exceptionnelle où elle a fasciné les plus grands réalisateurs. 


Passionnée de théâtre, Jeanne Moreau participe en 1947 au premier Festival d’Avignon, elle est ensuite pensionnaire à la Comédie Française. Elle se fera notamment remarquer alors qu’elle joue le rôle d’une prostituée dans la pièce d’André Gide Les Caves du Vatican, mise en scène par Jean Meyer en 1950.


En 1952, elle démissionne de la Comédie Française et rejoint le TNP de Jean Vilar. Elle se produit au Festival d’Avignon où elle donne la réplique à Gérard Philippe dans le Cid et Le Prince de Hombourg.

Parallèlement elle poursuit une carrière au cinéma. Ce sont les cinéastes de la « Nouvelle Vague » qui saisiront le mieux toutes les facettes de l’actrice avec notamment des œuvres comme Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle en 1957. Elle y joue un rôle décisif pour sa carrière, celui d’une amante complice du meurtre de son mari.
En 1960, elle obtient le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes pour Moderato cantabile de Peter Brook d’après M. Duras.

Puis elle tourne sous la direction de Truffaut en 1962, Jules et Jim, l’histoire d’un triangle amoureux tragique. Elle y chante Le Tourbillon de la vie et incarne une amoureuse affranchie, emblématique des héroïnes modernes qu’elle va régulièrement interpréter au cinéma.

Les années 1960 vont assoir son statut de star internationale. Dès lors elle ne cessera d’être sollicitée par les plus grands réalisateurs : Orson Welles (Le Procès), Luis Bunuel (Le Journal d’une femme de chambre),  Michelangelo Antonioni (La Nuit), Jacques Demy (La Baie des anges), Bertrand Blier (Les Valseuses), Joseph Losey (Eva), Elia Kazan (Le dernier Nabab), Rainer Werner Fassbinder (Querelle), Théo Angelopoulos (Le Pas suspendu de la cigogne), Wim Wenders (Jusqu’au bout du monde, Par-delà les nuages coréalisé par Antonioni), ou plus récemment François Ozon (Le Temps qui reste) et  Amos Gitaï (Plus tard tu comprendras).

« Il est des personnalités qui à elles seules semblent résumer leur art. Jeanne Moreau fut de celles-ci. (…) Sa force fut de n’être jamais où on l’attendait, sachant s’échapper des catégories où trop vite on aurait voulu la ranger. Telle était sa liberté, constamment revendiquée, mise au service de causes auxquelles elle croyait, en femme de gauche ardente, toujours rebelle à l’ordre établi comme à la routine. »

« Dans une société corsetée, elle aura montré à toute une génération de femmes le chemin de l’émancipation et de l’affranchissement, a rappelé l’ancien ministre de la culture Jack Lang. Envoûtante et inoubliable, Jeanne Moreau nous entraînera toujours dans le tourbillon de la vie pour nous émouvoir inlassablement. ».

Voir l'article de Libération

 

Partager "Jeanne Moreau : une icône du cinéma français" sur facebookPartager "Jeanne Moreau : une icône du cinéma français" sur twitterLien permanent
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='115' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='' src='http://www.mediatheque-chatillon.fr/java/kiosque/titre//style_liste/mycarousel_horizontal/nb_notices/20/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/110/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/1/id_catalogue//id_panier/1604-1604/profil_redirect//boite/boite_de_la_division_du_milieu/id_module/6/type_module/KIOSQUE/division/2/styles_reload/1/profile_id/16/id_profil/16/vue/mycarousel_horizontal?titre=&amp;style_liste=mycarousel_horizontal&amp;nb_notices=20&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=110&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=1&amp;id_catalogue=&amp;id_panier=1604-1604&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_de_la_division_du_milieu&amp;id_module=6&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=2&amp;styles_reload=1&amp;profile_id=16&amp;id_profil=16&amp;vue=mycarousel_horizontal' >&nbsp;</iframe>

Lettre d 'info - inscription

Partager "Lettre d'info box" sur facebookPartager "Lettre d'info box" sur twitterLien permanent

Partager "Toutes les ressources en ligne" sur facebookPartager "Toutes les ressources en ligne" sur twitterLien permanent
Calendrier
« mai 2018 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Prochains évènements

Pirogue (La) (Moussa Toure)

note: 4Film émouvant CORINNE - 16 mai 2018

Une immersion au sein d'une pirogue transportant des africains rêvant d'une vie meilleure sur le continent européen. On y suit leurs rêves, leurs désirs, leurs angoisses mais aussi leurs rivalités, [...]

Fantastic Birthday (Rosemary Myers)

note: 3Le passage à l'adolescence CORINNE - 16 mai 2018

Un petit film à voir pour illustrer le passage à l'adolescence. La partie fantastique est un peu longue de mon point de vue. .

Divines (Houda Benyamina)

note: 4Magnifique jeu d'acteurs CORINNE - 9 avril 2018

A la fois une histoire d'amitié, d'amour et
de choix de vie. Les jeunes actrices sont vraiment extraordinaires.