samedi 26 mai 2018 à 15:30

A la découverte de l'art - Le Land Art : Une inscription dans le paysage

Conférence-Projection par Line Herbert-Arnaud
Professeure d’Histoire de l’art et de Cinéma à l’Atelier de Sèvres à Paris.


Docteur en Histoire de l’art contemporain, Professeure d’histoire de l’art à l’École Supérieure d’Art d’Avignon, Professeure de cinéma à l’Atelier de Sèvres à Paris, commissaire d’exposition indépendante, Line Herbert-Arnaud collabore à différentes revues comme Art Press, Mouvement, Pratiques, MCD, et intervient régulièrement au Silencio, le club très privé de David Lynch, rue Montmartre à Paris.
 

« Le Land Art, mouvement artistique né aux USA à la fin des années 60, redéfinit l’œuvre d’art et repense la notion de monstration, d’exposition. L’œuvre quitte le territoire de la galerie et l’espace du musée pour s’inscrire directement dans un site spécifique. Son esthétique, souvent minimaliste, utilise des matériaux naturels ou leurs dérivés et engendre parfois déplacements et délocalisations… Le Land Art pose la question du paysage, de la frontière, du territoire et interroge par là-même l’un des genres les plus anciens de l’histoire de l’art, à savoir la peinture de paysage. Nous envisagerons les évolutions qui ont contribué à redéfinir les contours du paysage et considérerons cette notion à l’aune de notre époque contemporaine. »


Line Herbert Arnaud a débuté sa conférence en rappelant le lien étroit entre la notion de paysage et le Land Art et l’importance du romantisme dans l’histoire du paysage avec des peintres comme Caspar David Friedrich et William Turner qui ont inspiré plusieurs artistes du Land Art tel que Robert Smithson ou Michael Heizer.
Ce mouvement artistique utilise le cadre et les matériaux de la nature (terre, bois, eau, roche, feuilles, fleurs, etc.) Un art éphémère soumis à l'érosion du temps.


Les artistes de ce courant s’intéressent aux éléments naturels, c’est l’époque où d’autres artistes comme Jack Kerouac, écrivain américain mort en 1969, s’intéressent aux  grands espaces. Sur la route, l’œuvre emblématique du poète en témoigne.


L'histoire du Land Art commence en 1968. Robert Smithson, théoricien de ce courant, en devient la figure emblématique. Michael Heizer, Walter de Maria ou encore Robert Smithson, réalisent leurs premières œuvres dans les paysages désertiques et les grands espaces de l’Ouest américain.
A la même époque, des pionniers, comme Nils-Udo ou Andy Goldsworthy, ont décidé d’aller à la rencontre de la nature, en utilisant ce qu’ils pouvaient ramasser au cours de leur promenade. La terre est devenue un espace d’inspiration. Ces œuvres sont aussi l’écho d’une préoccupation nouvelle concernant l’avenir de la planète.
D’autres artistes, comme Jean Verame qui a peint les montagnes du Tibesti ou encore Richard Long avec White Water Falls, participent de ce courant.


Comme la plupart des mouvements nés dans les années 1960, le Land Art cherchait à lier l'art et la vie, à arrêter de produire des œuvres destinées à être seulement admirées dans les musées.
La nature n’est plus une simple représentation mais les créateurs travaillent au cœur d'elle-même. Ainsi cette aventure renouvelle-t-elle la longue tradition du paysage.

 

Œuvres commentées ou citées pendant la conférence :


Extraits vidéo de « Rivers and Tides » film de Thomas Riedelshelmer sur le travail de Andy Goldsworthy :

Spiral Jetty de Robert Smithson (1970)
Double Negative de Michael Heizer (1969-1970)
Levitated Mass de Michael Heizer (2012)
Sun Tunnels de Nancy Holt (1973-1976)
The Lightning Field de Walter de Maria (1969-1977)
Annual Rings de Dennis Oppenheim (1968)
Falling Room de Dennis Oppenheim (1979)
Pont neuf à Paris de Christo et Jeanne-Claude (1985)
Surrounded Islands de Christo et Jeanne-Claude (1983)
The Gates de Christo et Jeanne-Claude (2004-2005)
Circles de Richard Long (1986)
Line made by walking de Richard Long (1967)
Sheepfold de Andy Goldsworthy (1996-2003)
Arch, Goodwood de Andy Goldsworthy (2002)
Pierres déplacées de Gina Pane (1970)
Terre protégée de Gina Pane (1968)

 

 

Partager "A la découverte de l'art : le Land Art" sur facebookPartager "A la découverte de l'art : le Land Art" sur twitterLien permanent
Retour Haut