Notre avis

 

Retour à Montauk (Volker Schlöndorff)

note: 3Et la mer efface sur le sable les pas des amants désunis... Manon - 5 juin 2019

Si le rythme est lent et peut rebuter, le film distille pourtant une douce mélancolie. Max Zorn, écrivain égocentrique et immature, passe son temps à disserter sur la différence entre regrets et remords et reste figé dans son passé. J’ai surtout aimé les portraits de femmes blessées qui gravitent autour de lui et apportent au film une émotion trop souvent contenue sinon. Une histoire d’amour où le temps perdu ne se rattrape pas.